EU opinion & policy debates - across languages | BlogActiv.eu

Archives for

Le modèle d’enseignement et d’apprentissage, en général, soit celui en vigueur également dans les entreprises, n’a pas évolué au cours des derniers siècles. Plutôt que d’être centré sur un professeur, l’enseignement et l’apprentissage de demain va se centrer sur les élèves. L’expérimentation, la mentoring, l’autonomie, la mise en réseau seront les principes de base de l’éducation du 21ème siècle, quel qu’en soit le cadre, insiste cette présentation de Alvaro Gonzalez-Alorda.

Le modèle coworking est né d’abord d’initiatives individuelles. Aujourd’hui, des espaces de coworking sont mis en oeuvre dans d’autres contextes : c’est le réseau social physique, ou réseau social 3D. Des campus d’université, des développeurs urbains, des centres de recherche, des incubateurs et même des entreprises mettent sur pied des espaces de coworking pour favoriser l’interaction, la créativité, l’échange et la collaboration.

Peut-on transformer l’art de l’entrepreneuriat et de l’innovation en science ? Et peut-on en limiter les zones d’incertitude ? Eric Ries, auteur du best-seller “Lean Startup” le pense. “Après un échec, nous nous consolons en nous disant que, au moins, l’expérience fût riche d’apprentissage. Mais pourquoi faut-il attendre d’avoir échoué pour apprendre ?”

A paris, les grands salons commerciaux professionnels (B2B), eux, ont connu une décrue de la fréquentation de près de 6% entre 1995 et 2010. Si l’activité au niveau de salons professionnels restent en croissance dans certains secteurs d’autres décroissent. Le modèle de ces immenses grands messes semble aujourd’hui nécessiter un petit rajeunissement.

Après 2 démentis consécutifs pour Santander et BNP, voici que 2 groupes financiers proches de la famille royale Al Thani passent à l’action au Grand-Duché du Luxembourg avec les rachats de KBL et DEXIA BIL. Selon le plan de développement NATIONAL VISION 2030 mis en œuvre officiellement en Mars 2011 par le gouvernement du Qatar, les choses semblent très logiques et organisées autour d’une stratégie claire.

Une PME qui s’ouvre, qui utilise les nouveaux outils web de façon efficace, est capable d’utiliser les réseaux comme un bras de levier. Cette petite ou moyenne entreprise peut, si elle en prend conscience de cette capacité, étendre considérablement son rayon d’action, sa vision et son champs de prospection stratégique. Tel est l’un des messages du livre “Small Business Intelligence”, publié ces jours-ci.

Les grands réseaux sociaux, cmme Facebook, LinkedIn ou Twitter, deviennent de plus en plus gros. Les plus petits, en général, fondent lentement. Ils perdent en fréquentation. Tel est l’un des enseignements de cette présentation de InSites, qui souligne également la montée en puissance, en Europe de l’Est, du Russe vKontakte.

Dans un monde d’infobésité, l’information brute, on le sait, n’est plus nécessairement ce qui sert le plus les entreprises. L’avalanche de données et de récits s’avère souvent anxiogène. Nous en avons déjà parlé, une des nouvelles disciplines destinées à sculpter et à façonner l’information afin de lui apporter une valeur très supérieure s’appelle curation.

Alors que la très grande majorité des entreprises européennes, grandes ou petites, continue de tourner sur base de principes managériaux inventés au début du 20 ème siècle, les success stories des années ont compris qu’un environnement économique différent imposait de mettre à jour certains principes de management.
Des entreprises comme Zappos (e-commerce), Groupon (promotions), ou Zynga (jeux en ligne) ont connu des croissances foudroyantes. Toutes, sans exception, promeuvent la créativité individuelle.

EurActiv Network