EU opinion & policy debates - across languages | BlogActiv.eu

Le dirigeant de l’Alliance des démocrates et libéraux pour l’Europe (ADLE) a annoncé hier (7 janvier) son intention de se présenter en tant que candidat à la présidence du Parlement européen. Avec cette décision unique et sans précédent, M. Watson vise à se défaire des accords conclus à huis clos à Bruxelles.

Lançant sa campagne, M. Watson a expliqué que depuis trop longtemps, les présidents du Parlement ont été choisis par des accords à huis clos. Ma campagne sera la toute première campagne publique pour la présidence, a-t-il fait remarquer, soulignant qu’il espère en cela constituer un fait sans précédent.

Libéral démocrate britannique, élu à l’assemblée en 1994, M. Watson est le plus ancien chef de groupe de l’histoire du Parlement. Au cours de son leadership, le nombre de députés ALDE a doublé, faisant du parti le troisième groupe politique du Parlement. Un analyste, qui préfère rester anonyme, a confié à EurActiv que « la campagne de M. Watson peut avoir des répercussions sur la manière dont sont conduites les politiques à Bruxelles avant les élections européennes de juin prochain ».

Author :
Print
EurActiv Network