EU opinion & policy debates - across languages | BlogActiv.eu

lors que les pays de l’Union européenne cherchent à developper leur protection face aux risques terroristes, chacun de ces états membres réaffirme déjà ses particularismes. c’est donc dans la perspective de coopérations renforcées que les ministres de l’intérieur se sont retrouvé pour la mise en oeuvre de moyens réactifs. Pendant ce temps la Commission européenne par la voix de son président Jean Claude Juncker propose une réponse européenne commune et globale. Ce qui serait, à mon sens, un signal fort à la fois pour les citoyens de l’Union comme pour le reste du monde. Tout particulièrement, dois je le souligner, pour les pays soupçonnés de soutenir les groupes terroristes.

 

En France le débat à déjà glissé vers le thème favori des politiques: celui de la laïcité. Le sujet est important mais il ressemble à un cache misère. il est appelé a la rescousse à chaque fois que l’ion ne saisit pas le fait religieux et que l’on ne sait pas apporter une réponse sociale aux situations complexes.

 

 

Chacun y va des sa définition, de sa perception du sujet, de son herméneutique et parfois avec beaucoup d’approximation. On se dit que ce serait bien d’expliquer une fois pour toute et en tenant compte de tous les paramètres, de toutes les réalités, de toutes les complexités, de repréciser le contenu, peut être de moderniser le concept afin qu’il soit entendu par tous.

 

Reste toutefois que cette question de la laïcité intéresse toute l’Europe même si, en terme de principe, elle n’existe pas ailleurs. Pourtant, personne ne pense a la remettre en cause car elle est, dans sa forme actuelle, un élément de notre culture démocratique française regardée désormais par les pays européens.

 

Cette laïcité est selon certains un rempart, une barrière au communautarisme. Pourtant il me semble que ce n’est pas tant l’existence de communautés qui pose problème. elles sont une conséquence inévitable de la mondialisation et des mouvements migratoires. Elle concernent la citoyenneté mais pas seulement : les mondes économique, culturel et social sont interpellé. Elle concerne notre nation comme les relations internationales, y compris le management des entreprises.

 

On ne peut nier les communautés. Différentes existent. elles ont universitaire, éducative, médicale, chrétienne, musulmane, juive, etc… Communauté, un mot moderne qui se traduisait autrefois par fraternité. rappelons ce texte de Victor Hugo. En substance “ un jour les pays européens formeront la fraternité européenne”. une fraternité devenue communauté européenne puis Union européenne.

 

Ce qui  me semble flagrant c’est l’absence de reconnaissance, de connaissance tout court de ces communautés et de dialogue interculturel entre elles dans le cadre républicain et du principe français de laïcité. Car un regard nouveau est possible au travers de ce prisme.

 

Il s’agit ici de comprendre, de connaître d’abord sa propre culture d’appartenance et ses identités afin de mieux saisir ensuite ce qu’est la culture de l’autre, sa religion. Il sera alors possible d’entamer un vrai dialogue interculturel et interreligieux, une relation saine et respectueuse entre les communautés et les cultures.

 

Author :
Print
EurActiv Network